Idée Film : ne manquez pas les actus artistiques du moment !

Qu’est ce que le symbole de nazar ?

Vous avez déjà eu à tomber sur des objets portant un symbole en forme d’œil et vous vous êtes interrogés sur la nature et la signification de celui-ci. Il s’agit en réalité du symbole de nazar. Par ignorance, certains le qualifient de mauvais œil. Pour obtenir les vraies informations sur ce sujet, nous vous invitons à lire cet article.

Le symbole de nazar : que savoir ?

Porte-bonheur ancestral, le nazar est assez populaire dans la région du Moyen-Orient, notamment dans des pays comme la Grèce, l’Égypte, l’Iran et plus encore en Turquie où il a été adopté de tous. Veuillez consulter ce site https://esoterique-paris.com/blogs/esoterisme/nazar-boncuk pour plus d’informations. Il se retrouve partout en Turquie, que ce soit suspendu aux rétroviseurs des véhicules personnels ou ceux de transport en commun, dans les maisons ou les entreprises ou carrément dessiné ou encastré dans des murs. Il est également offert très fréquemment en cadeau sous forme de bracelets ou de collier afin d’apporter au bénéficiaire de la chance. En réalité, en langue turque, le nazar veut signifier l’œil et il serait considéré comme un puissant talisman qui protégerait le porteur contre le mauvais œil et les mauvaises énergies, car capable de les aspirer. Il apporte positivité et prospérité dans une vie trouble et inquiète puis protège de toute sorte de malédictions.

Quelle est la provenance de cette croyance ?

L’existence du mauvais œil remonte à très longtemps et est ancrée dans plusieurs cultures, dont celle judéo-chrétienne. Avec cette superstition qui met en exergue le fait qu’un regard malveillant était capable de causer du tort et de la malchance à un individu, il est tout à fait normal que des solutions soient trouvées par les adeptes de ces croyances. D’où la conception des premiers symboles de nazar. En Turquie, ce symbole n’est rien d’autre que la représentation de l’objet magique qui préservait les Turcs, qui autrefois, étaient nomades, du mauvais regard lorsqu’ils traversaient certains pays ayant des traditions ancestrales spécifiques. Il les protégeait des mauvais esprits.